Métier du mois

Interprète en langue des signes...un métier en pénurie

Le 24 juillet 2018, la chambre des députés a adopté le projet de loi vers une reconnaissance de la langue des signes allemande. Les personnes malentendantes ou sourdes auront le droit d’utiliser le langage des signes et de demander l’assistance d’un interprète dans leurs relations avec les administrations de l’Etat. Les frais sont à charge de l’État. En outre, la famille d’une personne malentendante aura droit à 100 heures de cours pour apprendre la langue des signes. Ces cours seront gratuits et seront assurés par le Centre pour le développement des compétences langagières. (Centre de Logopédie)

Dans l'enseignement

Cette loi concerne également l’enseignement. En effet, le texte prévoit le droit pour chaque élève malentendant ou sourd de recourir à la langue des signes et de suivre l’enseignement fondamental et secondaire dans la langue des signes. Les interprètes en langue des signes traduisent un message d’une langue parlée à une langue des signes et vice-versa. Les interprètes en langues des signes traduisent du luxembourgeois, allemand ou français vers la langue des signes allemande (Deutsche Gebärdensprache – DGS) et vice-versa.

Source: Ministère de l'Education nationale

 

 

Dernière mise à jour